DEKEISTER, Olivier 3 motets

16,50

Un soir, à la dérive au large des Antilles françaises sur un petit bateau dont le moteur avait cédé, le retour sur la terre ferme, la nuit tombée, a tenu du miracle ; le Jubilate Deo alla rumba est né de cette aventure.

Puis il y a cette certitude en moi que la musique liturgique n’est pas faite pour être triste. Dans la musique baroque française, toutes les musiques liturgiques autres que le chant grégorien prenaient des rythmes de danse : les organistes du règne de Louis XIV nous ont laissé bien des pages dignes d’une salle de bal. D’autres, à la fin du xixsiècle, allaient même jusqu’à jouer des French cancans liturgiques en sortie et j’ai voulu reprendre un peu de cette belle tradition avec l’Ave verum tango.

Enfin, une des plus belles pages de la musique française du milieu du xxsiècle est sans doute le Quatuor pour la fin du temps d’Olivier Messiaen ; sa « Louange à l’éternité de Jésus » fut une révélation pour moi. Le Tantum ergo que j’ai composé est une sorte d’hommage.

UGS : 0159 Catégorie :

Informations complémentaires

Poids 150 g
Compositeur

DEKEISTER, Olivier

Effectif

Voix, orgue

Genre

Contemporain, Jazz / Pop, Sacré, XXIe

Langue

Latin

Vous aimerez peut-être aussi…