HALÉVY Jacques Fromental Ave, verum corpus

5,80 

Chœur (STB), Solistes (SS), Orgue

UGS : 0032 Catégorie :

Description

Le nom de Jacques Fromental Halévy (1799-1862) reste attaché à un opéra, La Juive (1835) dont le succès, éclatant jusqu’à la veille de la dernière guerre, a éclipsé nombre d’autres partitions, opéras, opéras-comiques et ballets qui portent elles aussi la marque d’un talent exceptionnel, aussi inventif dans le domaine de la mélodie que dans celui de l’orchestration.

Formé principalement par Luigi Cherubini, Halévy, Grand Prix de Rome en 1819, est nommé en 1827 professeur d’harmonie au Conservatoire où il enseigne ensuite le contrepoint puis la composition, comptant parmi ses élèves Charles Gounod et Georges Bizet. Son élection à l’Académie des Beaux-Arts en 1836 consacre sa carrière de façon précoce. Esprit élevé, Halévy est, parmi les musiciens de son temps, l’un des rares qui accordent autant d’attention aux questions sociales qu’aux questions esthétiques.

Fidèle à la foi de ses pères, il écrit quelques morceaux pour la synagogue dont une Marche funèbre et un De Profundis en hébreu à l’occasion de la mort du duc de Berry (1820) et collabore au recueil Zemiroth Israël de Samuel Naumbourg. Sa contribution à la musique d’église est occasionnelle. Elle consiste principalement en un Kyrie à 4 voix, un O salutaris, deux Messes de l’Orphéon écrites en collaboration, l’une avec Adolphe Adam et Louis Clapisson, l’autre avec Ambroise Thomas, et un Ave, verum corpus, resté inédit, qui fait l’objet de la présente publication.

Informations complémentaires

Poids 80,5 g
Dimensions 29,7 × 21 cm
Collection

Voix célestes

Compositeur

HALÉVY, Jacques Fromental (1799 – 1862)

Éditeur

FAUQUET, Joël-Marie

Effectif

Chœur (STB), Solistes (SS), Orgue

Genre

Sacré

Langue

Latin

Vous aimerez peut-être aussi…